b_1_q_0_p_2

Dayot Upamecano, français, défenseur central, 1m85, 18 ans. Particularité ? Titulaire indiscutable au sein de la charnière centrale du RB Leipzig qui a affronté Monaco en Ligue des champions. Et au passage, très connu des fans de Football Manager. Alors je sais pas si c'est moi mais j'ai l'impression que le foot français regorge de prodiges depuis quelques années (Mbappé, Dembélé, Geubbels, Rabiot...). Mais abordons plus en détail le probable futur taulier de la défense centrale des Bleus...

Natif d'Evreux, il est recruté en 2013 par Valenciennes. Le club du nord le forme mais doit le vendre en 2015 à contre-coeur à cause de difficultés économiques. Il faut dire que la victoire en championnat d'Europe U17 avec les Bleus a fait monter sa côte en flèche et que le jeunot était très sollicité. Notamment en Angleterre. Il quitte donc VA pour... le RB Salzbourg, en Autriche ! Destination très surprenante pour un jeune espoir ! Mais le RB Salzbourg a pour marques de fabriques de repérer les talents du monde entier et de les revendre. Le club autrichien remporte la mise avec un montant estimé à 2,2M€. Dayot expliquera : « L’objectif c’était d’abord d’avoir du temps de jeu, si j’allais dans un gros club tout de suite je savais que je n’allais pas jouer, j’allais partir avec les moins de 21 ans. À Salzbourg, je sentais que j’allais progresser. En plus quand j’ai signé le coach parlait français, Peter Zeidler, un ancien prof de français qui a entraîné à Tours (entre 2011 et 2012) ». Et à noter entre autres, que le directeur football de cette équipe était Gérard Houiller...

b_1_q_0_p_4

L'idée c'est de prêter Dayot dans un club local, le FC Liefereing qui joue en 2e division autrichienne. Le temps de se faire à la culture locale et ne pas griller les étapes. Le FC Liefering appartient au RB Salzbourg, avec laquelle il partage le centre d'entrainement et les installations. Ou dis plus simplement : être prêté dans un club de ligue 2 mais s'entrainer quotidiennement avec la meilleure équipe du pays. Pas con les autrichiens ! « Au début, c’était difficile, mais une fois adapté, ça se passe très bien. On s’entraîne au quotidien avec le Red Bull Salzbourg et, à n’importe quel moment, ils peuvent nous convoquer pour jouer, c’est une énorme motivation. Je pense avoir déjà bien progressé depuis mon arrivée. » Nous sommes en 2015-2016, Upa devient indiscutable à Liefering et jouera une bonne dizaine de matches cette année-là.

L'année suivante, le RB le récupère et le fait jouer dans l'axe de la défense. Conscient des qualités, du talent du jeune homme, il lui offre le temps de jeu dont il a besoin pour s'épanouir et le revendre à prix d'or. A tout juste 17 ans, il joue donc pour la meilleure équipe d'Autriche et jouera 4 matches en Europa League (dont l'OGC Nice). Les recruteurs et l'Europe en profite pour admirer ce défenseur au gabarit imposant, agressif sur le porteur, qui mouille le maillot et n'hésite pas à transpercer les lignes par ses remontées de balle. Et en même pas une demi saison, Upa rejoint l'autre écurie de Red Bull : le RB Leipzig !! Destination l'Allemagne et la Bundesliga à tout juste 18 ans dans une équipe qui joue le titre !! Trajectoire express ? Oui oui...

Le directeur sportif, Ralf Rangnick déclarera avant une rencontre de championnat : « Avec Dayot Upamecano, nous avons un jeune joueur dans nos rangs qui a un potentiel énorme, l’avenir lui appartient. Par conséquent, il a toute notre confiance.» Il prendra part à la deuxième partie de saison de Leipzig qui emmerdera le Bayern dans son titre de champion pendant un long moment, en compagnie de Timo Werner, Naby Keita ou Poulsen. Il joue et se fait rapidement une place de titulaire dans une équipe qui cherchait un renfort défensif, qui cherchait un élément pour stabiliser cet axe au côté de Willi Orban. Aujourd'hui, Dayotchancull de son vrai prénom, est le taulier de la défense de Leipzig, avec une clause libératoire a priori fixée à 100M€, à fait un match énorme contre Monaco, et aura bientôt 19 ans... Rapide, agressif, pas un manche avec ses pieds, il dispose de toutes les qualités pour devenir une référence mondiale au poste de défenseur central. De là à croire que la France détient le prodige Mbappé devant... et la prodige Upamecano derrière ?